Fr  En 
Panier 0

La rencontre: Anne, créatrice de la marque Moussey

Ingrid ML Discussion La Rencontre Montréal Produits

Anne, c'est une belle rencontre tant sur le plan créatif qu'humain. Merci Instagram pour m'avoir fait connaitre cette personne si douée et si fine! Après l'avoir "recrutée" pour notre fameux petit marché de Noël l'an passé, je suis restée attentive à l'évolution d'Anne. C'est finalement ses jolies créations qui m'ont donné envie d'une collaboration entre nos deux univers: des produits pour bébés en macramé, avec un twist de couleur. À l'occasion de cette belle collab, j'ai posé à Anne quelques questions sur sa marque et ses valeurs. Je vous laisse découvrir ses réponses...

Bonjour Anne, peux tu te présenter en quelques mots?

 J’ai 26 ans et j’ai un baccalauréat en design de mode. J’ai grandi dans un univers assez artistique, car ma mère a toujours vécu de son artisanat. Quand j’étais petite elle confectionnait des poupées et elle a maintenant une petite entreprise de tricot. C’est pourquoi j’ai toujours été assez habile de mes mains et que j’ai toujours eu un intérêt pour l’artisanat. 

L’idée Moussey: Comment ce projet t’est venu en tête, quelles ont été tes sources d’inspiration, ton déclic?

Mon but était de créer une marque qui exploite une esthétique la plus naturelle possible. Au départ je voulais offrir différents produits de décoration, mais je me suis vite concentrée sur le macramé quand j’ai vu l’engouement des gens pour cet art. J’ai commencé à créer des accessoires pour bébés quand l’une de mes amies, qui était enceinte à ce moment, m’a demandé de lui faire des trucs en macramé pour son bébé. J’ai alors développé les attaches-suce et les jouets de dentition et voyant l’intérêt des gens pour ces produits, j’ai continué sur la lancée des produits pour tout-petits. J’y ai découvert une super belle communauté de mères généreuses et enthousiastes. J’ai été agréablement surprise de voir à que point toutes ces mamans ont à cœur l’environnement et encouragent les produits locaux et naturels.

Quel est ton cheminement créatif lorsque tu désires créer une pièce? Travailles-tu à base de croquis, de mood-boards, ou trouves-tu ton inspiration ailleurs?

Pour la création de mes différentes pièces je fais beaucoup de tests, car je suis une personne assez visuelle. Ça m’aide à voir si le produit convient à mon esthétique s’il est tangible, si je peux le voir, le toucher. Il est important pour moi que les pièces expriment une certaine douceur et simplicité, car après tout, ce sont des produits qui s’adressent à des mères et leur bébé.

Tu as donc choisi de travailler le macramé, qui est un procédé assez ancien et remis au goût du jour. Qu’est ce qui te plait dans cette matière?

Au même titre que le tricot, je trouve que le macramé est un art méditatif. Je ne pense à rien quand je créer mes pièces et je trouve que ça fait du bien parfois, de s’évader de nos pensées. Je voulais également utiliser un matériau complètement naturel. Quoi de plus naturel que de la corde de coton 100%, la couleur beige tachetée de petits points bruns, je trouve ça beau! Autant esthétiquement, mais aussi dans un sens où je trouve ça beau d’exploiter une matière aussi naturelle et d’en faire quelque chose de doux et chaleureux sans danger pour les bébés.

Pour notre collaboration, nous avons toutes les deux eu envie de couleur, tout en respectant nos valeurs communes pour le naturel et la simplicité : Peux-tu nous parler un peu plus du principe de teinture naturelle?

La teinture naturelle m’a toujours intéressée, car elle correspond tout à fait à l’univers de Moussey. D’obtenir des couleurs grâce à un procédé entièrement naturel qui est sans danger pour l’environnement ou les enfants, je ne pouvais pas rêver mieux. Les méthodes de teintures prennent souvent beaucoup de temps si on veut bien les faire. Il faut utiliser un mordant qui est nécessaire pour mieux fixer la couleur sur la corde de coton. Pour ma part, j’utilise le lait de soya qui offre une protéine supplémentaire à la corde de coton pour que la teinture morde bien et que la couleur reste le plus longtemps possible. Ensuite, dépendamment des éléments utilisés pour extraire de la couleur, on fait bouillir le fruit, légume ou la plante ou on laisse tremper le tout dans l’eau plusieurs heures. La dernière étape est de laisser tremper, plusieurs heures encore une fois, la corde de coton dans le liquide une fois que l’on a retiré tout résidu de la plante ou autre utilisé pour extraire la teinture. Plus on laisse tremper longtemps, plus la couleur sera foncée ou vibrante.

Décris-nous ta journée-type.

Bon hahah, alors je suis une grande fan de thé, j’irais même jusqu’à dire une accro. Je commence donc ma journée avec un bon thé pour bien me réveiller. Je déjeune tranquillement, tout en parcourant mes courriels et en m’occupant de ma boutique Etsy. Une fois que c’est terminé, je m’installe bien confortablement dans un sofa pour couper ma corde, tresser, faire du macramé, etc. Je précise que je m’installe confortablement, car je peux passer des heures assises à créer, couper sans me rendre compte du temps qui passe. Pour moi, le macramé est une sorte de méditation, d’évasion comme je disais plus tôt. Je me libère l’esprit lorsque je créer alors je perds parfois la notion du temps!

Si tu pouvais présenter l’identité de ta marque en 3 mots-clés?

Authentique - Naturelle - Chaleureuse.

Quels sont tes modèles en termes d’entreprenariat, qui t’inspire en termes de réussite?

Les petites natures est une marque que je trouve géniale! Je ne connais pas personnellement la propriétaire, mais je suis abonnée à la page Instagram. Je suis le parcours de la marque et je trouve le tout très inspirant! L’image de marque, la qualité des produits et l’univers visuel de leur instragram, tout me charme et me semble vraiment bien orchestré. Boho Montréal m’inspire beaucoup aussi. Entre autre, car c’est une entreprise qui offre des produits en macramé, mais également parce que je sais à quel point ce type d’artisanat prend beaucoup de temps et de patience. Je lève donc mon chapeau à la propriétaire qui semble être en pleine possession de son art et qui est présente partout dans les marchés, les ateliers, etc. Son esthétique, bien qu’un peu différente de la mienne, est sublime et tout comme Les petites natures, cette entreprise semble bien établie et bien en contrôle autant côté production que marketing ou autre.

Tes comptes Instagram favoris et pourquoi?

J’aime bien @jeannemap pour ses photos de paysages, elle me fait voyager j’adore ça! @kara_bino pour ses photos juste incroyablement belles et envoûtantes. @Yöli&Otis est une marque australienne de vêtements teints à l’aide de plantes et faits de manière éthique alors je suis vendue! En plus ils font aussi des vêtements pour enfants. Leurs photos sont inspirantes, j’adore leur lifestyle et leur page Instagram.

Un petit top 5 de tes marques pour enfants préférés?

Betonstudios (les petits bas les plus cutes ever), Pompon design (le mobile de petits animaux marins, tsais veux dire), Lolo (gammes de soins naturels pour enfants), Ouistitine (le petit ourson en laine, j’en veux un pour moi!!), Minika (leur gym d’activités tout en bois avec une touche légère de couleur ou motif, j’adore ça!)

Enfin, peux-tu nous parler de tes projets pour les prochains mois?

J'ai décidé de prendre quelques mois pour aller me perfectionner dans l'art du macramé en Australie. J'ai cru remarqué une belle effervescence pour le macramé dans ce grand pays et je trouve leur esthétique sublime et tout à fais en lien avec le style que Moussey tente de dégager. Je part donc explorer de nouvelles techniques et m'immerger, m'inspirer de l'univers du macramé dans toute sa splendeur. J'aimerais également profiter de ce voyage pour trouver de nouveaux fournisseurs potentiels en Asie. 
_________________________________
Retrouvez les produits de la collaboration entre Moussey et Le Monde est Tout-Petit ici:


Article précédent Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés